Prendre rendez-vous

Tout savoir

Le contrôle technique obligatoire a été mis en place depuis le 1er janvier 1992 afin de contrôler l’état du parc de véhicules circulant en France et de préserver la sécurité des automobilistes.
Le contrôle technique est réglementé par le Code de la Route et l’arrêté  du 18 juin 1991 modifié. Il s’agit de vérifier l’état des principaux organes de sécurité de votre véhicule au travers de 124 points de contrôle.

 

Un contrôle spécifique à chaque véhicule

Etant donné la diversité des véhicules circulant sur le réseau routier français, l’Arrêté inclut des spécificités de contrôle selon les types de véhicules :

 

  • Les voitures (véhicules légers)

  • Les véhicules fonctionnant au gaz (GPL, GNC, ..)

  • Les véhicules de collection

  • Les utilitaires

  • Les véhicules électriques

  • Les véhicules spécifiques (Ambulance, taxi, auto école, …)

 

 

Selon le type de véhicule, le délai entre 2 contrôles techniques peut varier.

 

Le premier contrôle technique doit être effectué 6 mois avant la 4ème année de mise en circulation du véhicule. Il doit être réalisé ensuite tous les 2 ans.

 

Pour les véhicules utilitaires, un contrôle supplémentaire appelé « visite complémentaire pollution » doit être effectué entre 2 contrôles techniques.

 

Les points vérifiés lors du contrôle technique peuvent aussi être différents selon le véhicule. Il est donc nécessaire de connaître ces différents points afin de bien préparer son contrôle technique.

 

Les points de contrôle

Le contrôle technique périodique comprend l’examen de 124 points du véhicule que nous pouvons classer en 10 catégories :

  • L’identification

  • Le freinage

  • La direction

  • La visibilité

  • L’éclairage

  • Les liaisons au sol

  • La structure

  • Les équipements

  • Les organes mécaniques

  • La pollution

 

Les types de contrôles

Il existe 4 types de contrôles :

 

Le contrôle technique périodique 

Le contrôle technique périodique est un examen qui doit être réalisé tous les 2 ans vérifiant 124 points de votre véhicule.

 

La contre-visite 

Si votre contrôle technique est défavorable, vous devez effectuer un second contrôle appelé communément « la contre-visite ».

Lors de cette contre-visite, le contrôleur automobile examine seulement l’identification du véhicule et les points défectueux qui ont été détectés lors du contrôle technique. Ce second examen doit être réalisé dans les 2 mois qui suivent la visite initiale de contrôle technique.

 

La visite complémentaire pollution

La visite complémentaire pollution est un contrôle additionnel qui doit être effectué sur les véhicules utilitaires légers de plus de 4 ans.

 

Le contrôle volontaire 

Le contrôle volontaire est un contrôle qui est effectué à la demande de l’automobiliste sur l’ensemble des éléments du véhicule ou sur des éléments précis. Le contrôle volontaire ne peut faire l’objet d’une contre-visite.

 

Les sanctions

Si une personne n’a pas effectué son contrôle technique dans les délais impartis et que celle-ci se fait contrôler par les forces de l’ordre, une amende lui sera délivrée. Le montant de l’amende du contrôle technique est de 135 €.

La carte grise peut également être confisquée. Les forces de l’Ordre peuvent alors délivrer une fiche de circulation provisoire qui vous laisse 7 jours pour effectuer votre contrôle technique.